Présentation de Philippe Lacroix

30 janvier 2007

De retour du FSM à Nairobi : premiers enseignements, premières analyses

FSM_2La semaine passée à Nairobi, à l'occasion du Forum Social Mondial (FSM), fait partie des moments qui marquent. La réalité sociale au Kenyan et, tout particulièrement à Nairobi, est très éloignée des photos de safari et des clichés de "Out of Africa". La pauvreté est profonde et entretenue par l'incurie du pouvoir central et du manque de volonté de l'autorité locale, la pression du FMI ou encore le poids des pressions extérieures et de l'exode rurale.

C'est une pauvreté du dénuement et de la perte d'espoir. La conséquence est la violence qui n'est contenue que par des forces de l'ordre, apparemment peu soucieuses de l'humain et par l'ommiprésence de gardes privées, parfois fortement armées.

Plus que les débats du FSM (j'y reviens dans la prochaine note), l'intérêt majeur de ce rassemblement et ce qui lui confère son intensité est la richesse des rencontres, concentrées dans un temps court.

J'ai dialogué, par exemple, avec des kenyans décrivant comment la démocratie n'est parfois qu'un mot, un Masaï de Tanzanie expliquant son mode de vie pastorale et la manière dont les produits de consommation occidentaux envahissaient son quotidien, une conseillière municipale d'une ville du Mozambique où les enjeux sont ceux de l'accès aux services de bases : eau, assainissement, ramassage des ordures, et de l'accès à léducation, tout en consolidant une paix faîchement acquise. Il y eu aussi ces taillandais souffrant de la chape qu'installe la junte militaire qui a confiqué le pouvoir. Je pourrais en décrire de nombreux autres semblables...

Posté par Philippe LACROIX à 11:29 - Question sociale - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

Haut de la page
Nanterre et politique - Philippe LACROIX (v 2.1)