Présentation de Philippe Lacroix

27 février 2007

Plus de 115 policiers mobilisés pour rien, dans l'attente de Nicolas SARKOZY

Revenons sur "l'événement" nanterrien du 13 février dernier. Je rappelle les faits. Ce jour Nicolas SARKOZY devait venir à Nanterre, pour y rencontrer une association de quartier (sur les 500 existantes sur la ville). Il a été longuement attentu ; il n'est point venu. Je commentais en signalant que la relation "trouble" entre le Ministre-candidat et les dirigeants de cette association (depuis, il les a reçus dans son bureau de la place Beauvau) ne correspondaient pas à ma conception de l'action publique.

J'apprends, maintenant, que loin d'avoir été retenu par des engagements antérieurs, la venue de Nicolas SARKOZY était bien programmée. La preuve est directe et simple : ce sont plus de 115 policiers de la circonscription de Nanterre qui ont été mobilisés, une grande matinée entière pour sécuriser les abords. Ceci, pour rien !

Alors, si la visite n'était plus d'actualité, nous pouvons nous poser la question légitime de la mobilisation des forces de l'ordre, alors que leur utilité était requise ailleurs. Nous pouvons aussi nous interroger sur le niveau d'une telle mobilisation pour un simple candidat à l'élection ?

Posté par Philippe LACROIX à 10:41 - Commentaires politiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

Haut de la page
Nanterre et politique - Philippe LACROIX (v 2.1)