Présentation de Philippe Lacroix

04 juin 2006

Ségolène Royal défend l'idée d'une sécurité durable, elle a raison !

royal11En visite à Bondy en Seine-Saint-Denis, mercredi soir, Ségolène Royal a dressé un réquisitoire de l'action de Nicolas Sarkozy: "L'échec de la politique de sécurité est flagrant. C'est une faillite absolue. »

Ségolène Royal  a préconisé une autre politique : « C'est possible de vivre dans un pays où les gens cessent d'avoir peur les uns des autres. Il est temps de mettre en place une politique de sécurité efficace pour rétablir un ordre juste et une sécurité durable si chacun est à son poste et remplit sa fonction, de la famille en passant par l'école jusqu'aux services publics et jusqu'au rôle de la police".

Invitée le vendredi 2 juin aux 4 vérités, sur France 2, Ségolène Royal précise sa vision de la sécurité durable.

« Etre socialiste, c’est d’abord répondre aux problèmes des gens qui souffrent. Où sont les deux principales souffrances aujourd'hui ? C’est le chômage et la précarité et c’est la question de l’insécurité et des violences. D’ailleurs, souvent, les deux sont liés car lorsque des parents sont en situation de précarité, n’ont pas un salaire régulier, n’ont pas un travail régulier, ils ont du mal à assurer leurs responsabilités de parents. Et les enfants n’ont pas envie de travailler à l’école puisqu’ils voient que, même quand les grands frères ou les grandes sœurs ont passé le baccalauréat, ils sont au chômage, alors ils ont un doute sur le sens de l’effort scolaire. Donc tout se tient, c’est la sécurité au travail qui apporte aussi la sécurité dans la famille et qui apporte la sécurité dans le comportement à l’école.

Il faut donc trouver des mesures nouvelles en restant fidèle à nos valeurs. Aujourd'hui pourquoi y a-t-il une faillite de SARKOZY, du Ministre de l’Intérieur ? D’abord parce que les chiffres sont là. Il y a eu cette année 45 000 voitures brûlées, c'est-à-dire le double de l’année précédente. En quatre ans, il y a 20 % d’augmentation des agressions contre les personnes. La deuxième faillite, c’est la situation dans les cités où on sait que la situation est extrêmement tendue.

Hier, en rencontrant les maires de ces villes, je peux vous dire que leur inquiétude est extrêmement forte. Et enfin parce qu’on n’a pas la République du respect que j’appelle de mes vœux. Il y a une politique de mépris qui cherche à enfoncer les jeunes. Certains même pensent, parmi les élus ou les habitants des quartiers, que cette situation serait entretenue parce qu’elle pourrait être utile au cours d’une campagne électorale, si en effet les émeutes reprenaient dans les banlieues. Donc, rien n’est traité. La politique des socialistes, c’est de faire en sorte que chaque institution fonctionne là où elle est, au bon moment. Si la famille fonctionne bien, si l’école fonctionne bien, si l’emploi fonctionne bien, alors nous réussirons à tarir ce qui aujourd'hui alimente la délinquance de masse. »

Ségolène Royal défend le droit à la sécurité. Elle a raison car nous avons là un des fondements de la vie en société à partir duquel on peut construire la solidarité, l'éducation, la redistribution et la recherche de l'égalité dans la liberté.

Posté par Philippe LACROIX à 10:22 - Vie politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

Haut de la page
Nanterre et politique - Philippe LACROIX (v 2.1)