Présentation de Philippe Lacroix

26 avril 2006

Crise du logement : des éléments pour le débat (1)

En île-de-France et dans le 92, nous sommes dans l’impérieuse nécessité de construire. Mais attention, des logements accessibles. Accessibles, de par leur localisation. Accessibles, de par leur taux d’effort dans les budgets familiaux.

Aujourd’hui, on construit beaucoup, pour le plus grand bonheur de groupes comme Bouygues, Suez ou Eiffage. Mais l’offre n’est pas adaptée à la demande. Il y a éviction des ménages les plus modestes. Et, dans de nombreuses communes, il s’agit d’un choix politique. Le niveau de construction actuel renforce aussi la crise car, il laisse croire qu’en construisant des logements hauts de gamme, cela libère des logements pour les personnes aux revenus modestes. C’est faux et stérilisant !

80 % de la demande se situe à un niveau inférieur au plafond PLAI/PLUS. Et 60 % se situe sous le seuil de pauvreté. En conséquence, les loyers ne devraient pas dépasser les 5 €/m2. Lorsque les loyers libres sont en moyenne de 16 €/m2 à Nanterre et de 21 €/m2 à Issy-Les-Moulineaux, vous voyez le gap et vous comprenez l’exclusion en marche. Les plus modestes n’ont comme seul recours que de partir en très grande périphérie. A eux les longues heures coûteuses dans les transports en commun.

sitemdroite1019 Pour lire la suite : Intervention_CM_logement_26_avril_2006.doc

Posté par Philippe LACROIX à 17:38 - Logements - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

Haut de la page
Nanterre et politique - Philippe LACROIX (v 2.1)