Présentation de Philippe Lacroix

03 mai 2005

La politique nécessite courtoisie et loyauté

Patrice Marchal, secrétaire de la section de Nanterre du parti socialiste, vient de publier le communiqué suivant :

"Un collectif du « Non »  s’est constitué sur Nanterre à l’initiative du PCF.

Des camarades se seraient joints à cet appel sollicité, semble-t-il, par Jacqueline FRAYSSE. Avec son culot habituel et son poids d’ex-maire et de député, elle exploite sans vergogne le résultat interne de la section de Nanterre et tente de ramener à elle les élu(e)s socialistes qui ont votés « Non ».

Si telle est la vérité, je n’hésite pas à dire que ces pratiques sont scandaleuses et indignes d’un partenaire politique qui à longueur d’année et de conseils municipaux appelle à l’unité pour gérer dans l’unité cette ville. Nous sommes des partenaires loyaux. Cette pratique cherche à nous affaiblir et à nous diviser comme elle l’a déjà fait par le passé.

Que penserai le PCF si nous faisions la même chose ? La différence entre eux et nous c’est que les communistes qui sont en faveur du « oui », ils n’oseront pas l’affirmer haut et fort.   

Je pense qu’à la différence du Parti communiste, le Parti socialiste est européen. Le « non » socialiste me paraît différent du «non » communiste. Je vous invite à lire le journal des communistes cité plus haut pour s’en convaincre. 

La simplification à outrance de la pensée, la volonté de transformer en, plébiscite ce référendum « pour » ou « contre » la politique du gouvernement « Chirac – Raffarin » détourne le référendum de son objectif premier de se prononcer « sur un édifice complexe et qui, par nature résulte d’un compromis » (J-M Colombani). Ce n’est pas notre combat dans le cas présent. 

J’en appelle à l’intelligence de chacun et de chacune dans cette affaire. Le référendum tant interne qu’externe est et a été une épreuve difficile voulue par toutes et tous. J’en appelle également à chacun de ne pas répondre à l’appel des sirènes toujours prompte à créer de la confusion et de la division pour nous affaiblir.

Patrice MARCHAL "

Posté par Philippe LACROIX à 17:35 - Vie politique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire







 

Haut de la page
Nanterre et politique - Philippe LACROIX (v 2.1)