Présentation de Philippe Lacroix

04 avril 2005

Le futur parc du Chemin de l'Ile : les éléments financiers

Le parc du Chemin de l'Ile est la première réalisation du projet Seine-Arche. Il s'agit d'un parc urbain en bordure de la Seine, s'étendant sur plus de 8 hectares. Il comporte des bassins filtrants et il est orienté dans une optique de haute qualité environnementale.

Son ouverture au public sera effective au mois de mars 2006.

Après quelques difficultés, le bouclage financier vient d'être établi. Il s'agit d'une des réalisations les plus importantes, actuellement, en France. Le coût est fixé à 16 340 075 € HT.

Les financeurs de ce parc ont trouvé un accord sur la répartition suivante :

  • Conseil général du 92 : 5 096 585 €
  • Ville de Nanterre : 5 096 585 €
  • Région IdF (au travers de l'AEV) : 4 368 501 €
  • Agence de l'Eau : 843 600 €
  • EPASA : 311 600 €

La gestion du parc sera à la charge du Conseil général des Hauts de Seine.

Posté par Philippe LACROIX à 23:51 - Aménagement de Nanterre - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Bus et bateaux touristique pour le parc

    Bonjour

    Dans le rapport annuel de Semaly, bureau d'étude créé pour concevoir le métro de Lyon, et qui en est maintenant totalement indépendant, je lis :
    QUELLE DESSERTE POUR SEINE ARCHE ?
    La Ville de Nanterre et l'etablissement public d'aménagement de Seine Arche (120 ha, 3 km de long) ont confié à SEMALY une mission d'étude
    des transports en commun.
    ---------------- fin de citation -------------------


    J'ai déjà fait des interventions sur ce sujet, l'une d'elle étant un site propre reliant La Défense aux bords de Seine, à l'intention (liste non limitative) du Balabus et du petit train de La Défense :
    http://forums.multimania.lycos.fr/use/ppne/557854/557854/read.phtml


    J'ai envoyé le 3 août 2001 le courrier ci-dessous (paragraphes suivants) à M le président du Conseil général des Hauts-de-Seine et à
    Mme Fraysse, députée-maire de Nanterre. Elle a joint à son courrier une plaquette où est évoquée la création de liaisons fluviales par
    bateau-bus et par bac avec les autres parcs, comme celui des Chantereines ou l'île-Saint-Germain, ce qui renforce ma proposition.


    Suite à l'article "dessine-moi un parc" dans 92 express d'octobre 2000, consacré au futur parc départemental des bords de Seine, (j'attirais) l'attention sur l'intérêt qu'il y aurait de l'aménager pour que le Ballabus y arrive pendant ses périodes de fonctionnement.


    Le Ballabus est une ligne d'autobus RATP fonctionnant les après-midi des dimanches et fêtes de Pâques à fin septembre, de la gare de Lyon à La Défense, avec un itinéraire un peu tortueux entre la gare de Lyon et place de la Concorde.


    Son trafic est un peu utilitaire et en grande partie touristique.


    Il est fréquent que des touristes embarquant à Paris aillent jusqu'au terminus, actuellement La Défense, débarquent au point de descente pour rembarquer aussitôt un peu plus loin sur le même quai, la gare routière n'étant pas un endroit particulièrement attrayant.


    Pour ces raisons, il serait bon qu'une fois le parc réalisé, le Ballabus y soit prolongé, que ses passagers voient la Seine, soient en
    "correspondance" avec les cheminements piétons en bord de Seine, et qu'il existe des possibilités de se restaurer, de se désaltérer et d'aller aux toilettes.


    Un des points importants pour la RATP est qu'au terminus, son personnel dispose aussi de possibilités de se restaurer, de se désaltérer et d'aller aux toilettes, si possible à un tarif
    préférentiel. Il se trouve que le terminus que nous proposons est à proximité du dépôt RATP de Nanterre, où ces possibilités existent.


    Salutations
    Gérard Massip

    Posté par Gérard Massip, 26 août 2006 à 15:23

Poster un commentaire







 

Haut de la page
Nanterre et politique - Philippe LACROIX (v 2.1)